Archives de Catégorie: Abstrait

Ne pas en faire abstraction !
Pas toujours facile mais on essaie…

Cimaises au sommet

Par défaut
by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

J’ai craqué il y a quelque temps pour ces trois petites peintures de Marie-Claire Ramat, artiste ignymontaine que nous avons le bonheur de cotoyer lors de nos ateliers puisqu’elle s’amuse avec ses amis, ses tubes de peintures, ses encres et ses pinceaux dans la salle juste à côté de la nôtre 🙂

Pour qu’elles se détachent bien sur le fond blanc, j’ai collé chacune des œuvres sur des cartonnettes recouvertes de papier bleu pour les extrêmes, et de papiers rouge, vert et bleu pour celle du milieu. Elles reposent sur des cales de 4mm traversées en leur milieu par un tube d’aluminium simulant ainsi une cimaise. J’ai ensuite fait un coffrage de 3cm, car je souhaitais une belle profondeur.

Le PP est un simple papier calque qui apporte une transparence tout en légèreté (j’ai pris cependant un grammage épais pour éviter qu’il ne gondole en raison de la grandeur du tableau).

Une super baguette bleu jean de l’Eclat de Verre vient finir le tout.

Et voilà !

Merci Marie-Claire, à samedi !

 

L’Or de l’Azur

Par défaut

« El Oro del Azur », c’est une peinture de l’artiste espagnol Joan Miró, réalisée en 1967, que l’on peut voir à la Fondation Joan Miró de Barcelone.

À partir de 1960, le peintre entre dans une nouvelle étape de sa vie artistique qui reflète son aisance dans le graphisme. Il dessine avec une spontanéité proche du style enfantin. Les traits épais sont faits avec de la couleur noire, et ses toiles sont pleines de peintures et d’esquisses qui rappellent toujours les mêmes thèmes : la terre, le ciel, les oiseaux et la femme. Il utilise en général des couleurs primaires.

Voici donc une reproduction de cette œuvre que j’ai encadrée pour l’une de mes nièces, Pauline, à l’occasion de son anniversaire, son diplôme et son premier boulot !

La sobriété s’imposait ; j’ai donc fait un biseau 45° moitié noir, moitié bleu pour rappeler les couleurs du dessin, un passe-partout blanc, surmonté d’un biseau droit jaune pour rappeler la couleur de fond (l’or) et nouveau passe-partout blanc. Une baguette noire brillante ferme ce tableau d’une dimension finale d’environ 50 x 65 cm.

by Carole/Elles-en-Cadres

by Carole/Elles-en-Cadres

 

Action painting

Par défaut

Comme promis, voici mon coup de coeur pour une exposition qui aura lieu du 19 au 27 septembre, à la Maison Félix de Montigny-le-Bretonneux (78). Souvenez-vous ! C’est ici même que nous avions également exposé en février dernier avec nos Cop’s…

Il s’agit donc de l’artiste-peintre Christophe Baudin dont j’apprécie beaucoup le style, inspiré par l’art abstrait lyrique et l’action painting, une technique apparue dans les années cinquante à New-York.

Je l’ai croisé plusieurs fois à Montigny, car Christophe est un habitué du Marché de l’Art Contemporain « Art Manet », et du marché de Noël.

Afin de vous donner un tout petit aperçu de son œuvre, voici une de ses peintures que j’ai encadrée, en toute modestie… Pas question de fantaisie pour encadrer ce type de tableau. J’ai opté pour la sobriété, l’idée étant juste de donner un peu d’espace entre le tableau et la baguette, sans l’enfermer. J’ai surélevé le tableau sur un carton mousse pour donner un peu de volume, posé sur une cartonnette habillée de papier blanc pour l’aérer, fait un boitage et fermé par une baguette noire mate.

Et grâce à la vitre anti-reflet, je peux l’admirer en tous points de mon salon !

by Carole / Elles-en-Cadres

by Carole / Elles-en-Cadres

Concours 2010

Image
concours 2010

by Carole / Elles-en-cadres

Sujet de concours
Carte de MC Ramat
Mélange de plusieurs techniques : biseau perroquet, relief sous PP, rond

Orange de Pascal Magis

Par défaut

J’aime beaucoup les peintures, abstraites, de l’artiste Pascal Magis, notamment celle-ci « Orange », mais comment encadrer une telle œuvre ? L’exercice n’était pas facile…

Pascal Magis - Orange

by Laurence / Elles-en-Cadres

Puis, lors d’un cours, alors que nous devions réaliser un lavis, ce qui est, je dois l’avouer, mon point faible (et c’est pas peu dire… ), j’ai eu l’idée de tricher et j’ai proposé un « lavitre » !

J’ai tout d’abord fait reposer la carte sur un pavé inversé simple, noir, posé lui-même sur une vitre. J’ai ensuite découpé 4 lamelles de vitre (la découpe dans les angles a été quelque peu fastidieuse avec mon vieux coupe-verre !) que j’ai peintes en prolongement de l’œuvre avec de la peinture Vitrea de Pebeo. J’ai passé les morceaux au four pour stabiliser la peinture puis assemblé le tout autour de la carte, dans l’entre-deux verres.

J’ai ensuite finalisé en faisant un large PP extérieur bleu sur biseaux argenté et noir. Il ne manquait plus qu’une large baguette argentée de l’Eclat de Verre et hop ! mon premier « lavitre » était né !

Abstract Variation IX – Pascal Magis

Par défaut
MagisViolet

by Laurence / Elles-en-Cadres

Pour cette deuxième oeuvre de Pascal Magis, je me suis lancée à nouveau dans un « lavitre » (voir l’article sur « Orange » de Magis).

Sauf que… mon coupe-verre, trop émoussé, n’a jamais voulu couper correctement les angles en biais (après plusieurs tentatives, je les ai faits en coupe droite) et que je n’ai pas réussi à obtenir les nuances de violet en peinture (quand ça ne veut pas, ça ne veut pas !). J’ai donc photocopié la carte en l’agrandissant puis disposé les morceaux sous les lamelles de verre…

Ni vu ni connu ! 😉

PS : depuis, j’ai acheté un nouveau coupe-verre à l’Eclat de Verre et il me tarde de l’essayer sur cette technique

Ne pas en faire abstraction…

Par défaut

Pas toujours facile mais on essaie…