Archives de Catégorie: Capitales du monde

En lettres CAPITALES !

222… Promenade Montmartroise

Par défaut

222, c’est le nombre de marches constituant le célèbre escalier Montmartrois de la rue Foyatier, soit l’équivalent d’une douzaine d’étages (merci Google, car j’avoue ne pas les avoir affrontées depuis… bien longtemps !) 

Nos créations sont uniques, merci de ne pas les copier !

Pour l’encadrement de cette carte aux couleurs sépia, j’ai joué sur les perspectives en travaillant à partir d’un PP blanc interrompu : prolongement ainsi de la terrasse, sur la droite, et du trottoir, sur la gauche.

Des dénivelés de cartonnettes blanches s’imposaient, soutenus par des « contremarches » sépia.

Pour apporter un peu de couleur à l’ensemble, l’illustration repose sur un pavé bleu lavande.

Une jolie baguette ancienne dénichée à l’Eclat de Verre du Chesnay et zou ! l’encadrement est terminé !

Je ne sais pas pour vous, mais moi, cela m’a drôlement donné envie d’aller me balader à Montmartre !

Laurence

Publicités

Viva Espana !

Par défaut

J’ai rapporté ces deux reproductions d’affiches de la Feria de Sevilla lors d’un week-end passé à Séville en 2013. Je n’avais pas encore trouvé le temps de les encadrer, et puis la pression d’une expo m’a poussée vers le cutter et les cartonnettes…

Inspirée par la technique du biseau patineur, parue dans l’IDC n° 57 de mai 2007, que je trouve plutôt bien adaptée aux mouvements des danseuses, je me lance ! les biseaux côté longues pointes (façon chevrons) sont réalisés dans un papier blanc fleuri presque identique à la dentelle de la robe. Les filets rouge et vert reprennent les couleurs communes aux deux cartes, de même que les pointes décalées jaune et noire.

Et voilà le résultat, avec une belle baguette aux motifs en relief de l’Eclat de Verre.

by Carole / Elles-en-Cadres

Vietnam

Par défaut

Ce printemps, nous avons eu la chance de découvrir le Vietnam, lors d’un beau périple d’une dizaine de jours.

J’ai déniché cette aquarelle à Hoi An, la ville aux lanternes.
Depuis un petit moment, je lorgnais sur la technique du passe-partout Tremplin*, au rendu sobre et créatif, qui m’a parue bien adaptée pour une belle mise en valeur de cette jolie peinture.

Nos créations sont uniques, merci de ne pas les copier !

Après quelques réajustements, notamment grâce aux conseils avisés de mes Cops’ (euh, directs et punchy les conseils !), je l’ai encadrée d’un petit passe-partout blanc souligné d’un liseré bleu indigo, reposant sur une cartonnette revêtue du même bleu. L’ensemble est déposé sur un set de table en bambou. Le tremplin, anis, reprend les couleurs des barques à fond plat traditionnelles. Après moult tergiversations et essais de bleus à la boutique de l’Eclat de Verre du Chesnay, mon choix s’est finalement porté sur l’Outremer de Canson, très lumineux et s’accordant aux différentes nuances de bleu présentes.
Sous la cale, j’ai de nouveau inséré un liséré bleu indigo, pour une jolie finition. Et hop, pour terminer, une baguette en bois naturel  !
.
.
* Technique de Marie-Véronique POLY, à retrouver sur le site de la Cutter Academy.
.
Allez, suivez-moi, je vous emmène au Vietnam !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bas les masques !

Par défaut

Savez-vous que le Carnaval de Venise a plus de mille ans ? en 1094, les Vénitiens portaient déjà le masque. Moment de fête, moment de fusion entre les nobles et le peuple de Venise, le carnaval de Venise avait aussi une importance sociale. Tout un chacun avait ainsi la possibilité de sortir caché, du plus riche au plus pauvre et on imagine aussi de quelle manière cela servait les intrigues amoureuses…

En cette fin de Carnaval,  j’ai envie de partager un souvenir de voyage à Venise avec cette reproduction d’aquarelle. Un encadrement bien sobre sur un document déjà coloré ; j’ai choisi de jouer avec les couleurs de biseaux, sous-carte et sous-baguette sur un biseau fantaisie et un passe-partout blanc 😉

Vous pouvez d’ailleurs retrouver d’autres cadres sur ce thème du Carnaval sur le site d’ADC-cARTonCadre

 

carnaval-venise

by Carole / Elles-en-Cadres

 

 

A comme… LoVE !!!

Par défaut

Hauts les Cœurs, c’est la St-Valentin aujourd’hui, la fête aux namoureux, et les P’tites Nanas ont du LOVE plein les mirettes !!!

by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Pour la célèbre sculpture LOVE de l’artiste de pop-art Robert Indiana, exposée à Philadelphie et photographiée ici par Aurélien Terrible (dont Carole vous présentait récemment Yes we are open), j’ai choisi un encadrement dynamique : des petits carreaux de mosaïque blancs, gris, noirs, translucides et à paillettes argentées viennent rappeler les immeubles aux multiples fenêtres. L’ensemble repose sur une cartonnette peinte en vermillon, bien flashy.
Un calque aérien, dont les bords relevés viennent heurter la baguette argentée, apporte de la transparence et du mouvement.
Le fond et les cales sont recouverts de papier blanc chromalux à l’aspect brillant pour un rendu photo. Une deuxième baguette vernis noire vient souligner l’ensemble.
Cette sculpture est présente dans plusieurs grandes villes à travers le monde, pour rappeler aux passants que l’amour peut surgir à tout moment au coin de la rue (en tout cas, c’est comme ça que les P’tites Nanas l’interprètent !)… LOVE is all we need !

=================================================

Cupidon_Elles-en-Cadres

Illustration Sarah / Elles-en-Cadres

Nouvelle de dernière minute !!! Nos amies du webmagazine ADC cARTonCadre offrent à ses lecteurs un bouquet de ♥ , thème choisi pour fêter la St-Valentin. Et devinez quoi !???!! Plusieurs de nos cadres ont été sélectionnés parmi une multitude de jolies créations. Et bien, on n’est pas peu fières !
Allez vite les découvrir en cliquant ici.
Laurence et Carole

… et n’hésitez pas à nous laisser tout plein de commentaires,
Cupidon est venu nous aider à vous répondre aujourd’hui ♥

Yes we are open

Par défaut

A partir d’une illustration d’Aurélien Terrible, photographe nancéen fasciné par New-York, je me suis amusée à découper des cartons biseau de façon à prolonger le regard et donner un côté graphique à l’ensemble.

by Carole/Elles-en-Cadres

by Carole/Elles-en-Cadres

Un papier en relief reproduit les pavés du trottoir, un lamali un peu gris souris et nuageux reprend le ciel et les biseaux rouge soulignent la composition.

Enfin, une double baguette blanche et rouge ferme le tout.

Vous trouverez un autre encadrement d’Aurélien Terrible, réalisé par l’autre p’tite Nana, Laurence, en suivant ce lien.

 

Voir Venise…

Par défaut

J’ai acheté cette peinture originale, réalisée à l’encre de Chine, et signée de Massimo Stratimirovich, lors d’un week-end à Venise. Elle représente l’un des nombreux puits de Venise, celui-ci étant situé à Campo S. Boldo, pour ceux qui connaissent la ville comme leur poche… Cet artiste vénitien expose dans la rue, Campo dei Frari, dans le centre de Venise.

J’ai choisi la sobriété pour ce cadre : un biseau droit noir autour du sujet pour relever le dessin et une prolongation des pavés sur le passe-partout, réalisée au tire-ligne.

Une double-baguette, l’une fine, noire, et l’autre argentée et quadrillée, reprend l’esprit des traits du dessin.

 

by Carole/Elles-en-Cadres

by Carole/Elles-en-Cadres