Archives de Catégorie: Capitales du monde

En lettres CAPITALES !

Bas les masques !

Par défaut

Savez-vous que le Carnaval de Venise a plus de mille ans ? en 1094, les Vénitiens portaient déjà le masque. Moment de fête, moment de fusion entre les nobles et le peuple de Venise, le carnaval de Venise avait aussi une importance sociale. Tout un chacun avait ainsi la possibilité de sortir caché, du plus riche au plus pauvre et on imagine aussi de quelle manière cela servait les intrigues amoureuses…

En cette fin de Carnaval,  j’ai envie de partager un souvenir de voyage à Venise avec cette reproduction d’aquarelle. Un encadrement bien sobre sur un document déjà coloré ; j’ai choisi de jouer avec les couleurs de biseaux, sous-carte et sous-baguette sur un biseau fantaisie et un passe-partout blanc 😉

Vous pouvez d’ailleurs retrouver d’autres cadres sur ce thème du Carnaval sur le site d’ADC-cARTonCadre

 

carnaval-venise

by Carole / Elles-en-Cadres

 

 

A comme… LoVE !!!

Par défaut

Hauts les Cœurs, c’est la St-Valentin aujourd’hui, la fête aux namoureux, et les P’tites Nanas ont du LOVE plein les mirettes !!!

by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Pour la célèbre sculpture LOVE de l’artiste de pop-art Robert Indiana, exposée à Philadelphie et photographiée ici par Aurélien Terrible (dont Carole vous présentait récemment Yes we are open), j’ai choisi un encadrement dynamique : des petits carreaux de mosaïque blancs, gris, noirs, translucides et à paillettes argentées viennent rappeler les immeubles aux multiples fenêtres. L’ensemble repose sur une cartonnette peinte en vermillon, bien flashy.
Un calque aérien, dont les bords relevés viennent heurter la baguette argentée, apporte de la transparence et du mouvement.
Le fond et les cales sont recouverts de papier blanc chromalux à l’aspect brillant pour un rendu photo. Une deuxième baguette vernis noire vient souligner l’ensemble.
Cette sculpture est présente dans plusieurs grandes villes à travers le monde, pour rappeler aux passants que l’amour peut surgir à tout moment au coin de la rue (en tout cas, c’est comme ça que les P’tites Nanas l’interprètent !)… LOVE is all we need !

=================================================

Cupidon_Elles-en-Cadres

Illustration Sarah / Elles-en-Cadres

Nouvelle de dernière minute !!! Nos amies du webmagazine ADC cARTonCadre offrent à ses lecteurs un bouquet de ♥ , thème choisi pour fêter la St-Valentin. Et devinez quoi !???!! Plusieurs de nos cadres ont été sélectionnés parmi une multitude de jolies créations. Et bien, on n’est pas peu fières !
Allez vite les découvrir en cliquant ici.
Laurence et Carole

… et n’hésitez pas à nous laisser tout plein de commentaires,
Cupidon est venu nous aider à vous répondre aujourd’hui ♥

Yes we are open

Par défaut

A partir d’une illustration d’Aurélien Terrible, photographe nancéen fasciné par New-York, je me suis amusée à découper des cartons biseau de façon à prolonger le regard et donner un côté graphique à l’ensemble.

by Carole/Elles-en-Cadres

by Carole/Elles-en-Cadres

Un papier en relief reproduit les pavés du trottoir, un lamali un peu gris souris et nuageux reprend le ciel et les biseaux rouge soulignent la composition.

Enfin, une double baguette blanche et rouge ferme le tout.

Vous trouverez un autre encadrement d’Aurélien Terrible, réalisé par l’autre p’tite Nana, Laurence, en suivant ce lien.

 

Voir Venise…

Par défaut

J’ai acheté cette peinture originale, réalisée à l’encre de Chine, et signée de Massimo Stratimirovich, lors d’un week-end à Venise. Elle représente l’un des nombreux puits de Venise, celui-ci étant situé à Campo S. Boldo, pour ceux qui connaissent la ville comme leur poche… Cet artiste vénitien expose dans la rue, Campo dei Frari, dans le centre de Venise.

J’ai choisi la sobriété pour ce cadre : un biseau droit noir autour du sujet pour relever le dessin et une prolongation des pavés sur le passe-partout, réalisée au tire-ligne.

Une double-baguette, l’une fine, noire, et l’autre argentée et quadrillée, reprend l’esprit des traits du dessin.

 

by Carole/Elles-en-Cadres

by Carole/Elles-en-Cadres

Olé !

Par défaut

Le flamenco a été déclaré Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité en 2010. Style de musique et de danse d’origine andalouse très fortement ancrée dans la culture espagnole, le flamenco date du XVIIIe siècle. La guitare, le chant, la percussion, les castagnettes et la danse, accompagnés par les costumes éclatants des danseuses et leurs châles brodés, créent un spectacle empli de couleurs, de sentiment et de passion.

C’est lors d’un week-end à Séville que je suis tombée sur cette impression originale limitée de l’artiste Fernando Sanchez. Ils m’ont donné un peu de fil à retordre ces danseurs de flamenco… j’étais partie sur une idée de lavis moderne, que j’ai tourné dans tous les sens pendant environ 4 mois, sans être satisfaite de ce que je faisais. Puis, suivant les conseils précieux de notre Caro, j’ai quand même adopté un lavis classique interrompu d’un côté avec un biseau fantaisie lui faisant face.

Quant au choix de la baguette, ce ne fut pas une mince affaire non plus, mais j’ai enfin trouvé celle-ci qui se fondait discrètement avec l’ensemble du tableau.

by Carole / Elles-en-Cadres

by Carole / Elles-en-Cadres

Lavis en rose

Par défaut

Rien de tel, avant une expo, de se détendre en prenant ses pinceaux…
Bon j’avoue tout : c’est un peu le prétexte pour vous rappeler innocemment que les 2 P’tites Nanas exposent avec leurs Cop’s la semaine prochaine à la Maison Félix !!!

Cette année, j’ai décidé de dompter la technique du lavis qui me résistait encore il y a peu, et cette jolie carte « Scottish » de la série Kingdom de Gwenaëlle Trolez m’a donné l’occasion de prendre ma revanche grâce à ce petit lavis contemporain.

by Laurence / Elles-en-Cadres

J’ai tout d’abord projeté les bandes roses et vertes du drapeau sur un contrecollé blanc et peint les cases ainsi obtenues en faisant de savants mélanges d’aquarelle.

Dans un autre contrecollé, j’ai découpé des fenêtres par lesquelles apparaissent les cases colorées et ouvert ensuite des arcs de cercles découvrant ainsi sur le niveau inférieur un papier beige recouvert d’un papier dentelle blanc.

Le contrecollé du dessus, découpé en quadrilobe, est également peint en lavis rose foncé et là, je peux vous dire que c’est un véritable exploit (je préfère d’ailleurs ne pas dévoiler la « technique » employée afin d’éviter une crise cardiaque aux puristes du lavis…).

Les 2 niveaux de lavis reposent sur des cales recouvertes du papier beige, afin d’apporter un peu de profondeur.

Une jolie baguette avec un peu de relief doré et hop ! mon lavis était terminé !

Alors ? Qui vient le découvrir -avec une centaine d’autres tableaux- à l’Expo d’Elles-en-Cadres & Cop’s ?

Native US

Par défaut

Native USIllustration d’Aurélien Terrible

J’ai tout de suite été attirée par  « Native US », séduite par la sobriété des couleurs -bleu, gris, blanc et pointe de rouge-, et le sujet bien-sûr, véritable invitation à parcourir la mythique Route 66.

L’illustration se prêtait bien à une mise en perspective qu’un simple filet rouge vient souligner. Le PP est constitué de cartonnettes de différentes largeurs et repose sur une cale  apportant ainsi un peu de profondeur…

La large baguette martelée accentue le côté masculin.

Je vous conseille d’aller feuilleter le portfolio de cet artiste photographe autodidacte, véritable passionné des US, sur son site http://www.justerrible.com/

Bonne balade !