Archives de Catégorie: Horizons Lointains

Une invitation aux voyages
Les voyages forment la jeunesse mais pas que…

Vietnam

Par défaut

Ce printemps, nous avons eu la chance de découvrir le Vietnam, lors d’un beau périple d’une dizaine de jours.

J’ai déniché cette aquarelle à Hoi An, la ville aux lanternes.
Depuis un petit moment, je lorgnais sur la technique du passe-partout Tremplin*, au rendu sobre et créatif, qui m’a parue bien adaptée pour une belle mise en valeur de cette jolie peinture.

Nos créations sont uniques, merci de ne pas les copier !

Après quelques réajustements, notamment grâce aux conseils avisés de mes Cops’ (euh, directs et punchy les conseils !), je l’ai encadrée d’un petit passe-partout blanc souligné d’un liseré bleu indigo, reposant sur une cartonnette revêtue du même bleu. L’ensemble est déposé sur un set de table en bambou. Le tremplin, anis, reprend les couleurs des barques à fond plat traditionnelles. Après moult tergiversations et essais de bleus à la boutique de l’Eclat de Verre du Chesnay, mon choix s’est finalement porté sur l’Outremer de Canson, très lumineux et s’accordant aux différentes nuances de bleu présentes.
Sous la cale, j’ai de nouveau inséré un liséré bleu indigo, pour une jolie finition. Et hop, pour terminer, une baguette en bois naturel  !
.
.
* Technique de Marie-Véronique POLY, à retrouver sur le site de la Cutter Academy.
.
Allez, suivez-moi, je vous emmène au Vietnam !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

L’impatient

Par défaut

Voici l’un de mes premiers encadrements… quand j’encadrais surtout des tout tout tout petits formats. Ici, il s’agit d’une reproduction de L’Impatient, oeuvre de Jean-Pierre Gack.

Nos œuvres sont uniques… merci de ne pas les copier !

L’image 5cmx5cm, cernée d’un liseré marron, est posée sur une cartonnette recouverte de papier jaune orangé, lumineux. Le tout est monté sur un pavé inversé rouge.

La partie basse en U est constituée d’un PP marron et d’un biseau à 45° habillé de papier cuivré métallisé séparés par un liseré ébène à fines rayures blanches venant souligner l’ensemble et apportant du mouvement. Une bande déchirée de Lamali vert traverse le PP marron ainsi que le pavé, en prolongement de la robe.

Un ruban, composé de fils rouge, orange, vert et marron vient animer le fond crème dont les reliefs font penser aux empreintes que le vent laisse sur les dunes.

La large et massive baguette chinée à l‘Eclat de Verre s’est imposée comme une évidence.

Le temps passe vite quand on encadre ! J’ai l’impression de l’avoir fini hier ce petit cadre ! Il n’a pas pris une ride… lui !!!

Neige de nuit à Kambara

Par défaut

Aujourd’hui, pour être raccord avec la météo, je vous montre l’un de mes tout premiers encadrements, une jolie estampe « Neige de nuit à Kambara » de Andô Hiroshige (1797-1858), fondateur, avec Hokusai, d’un genre nouveau : l’estampe de paysage.

Nos créations sont uniques, merci de ne pas les copier svp !!!

Il y a pas mal d’épaisseurs et de niveaux… du coup, pas facile de vous expliquer mes petits délires du moment, alors je vous mets des gros plans des différentes strates ainsi que la photo du dos, que j’ai habillé de papier journal (j’espère que c’est bien du japonais !!!). L’estampe repose sur un petit coussinet de ouate pour lui donner du volume.

Impossible de trouver une baguette… Résultat, j’en ai acheté une brute à l’Eclat de Verre, que j’ai recouverte de papier japonisant, en harmonie avec celui encadrant l’estampe. Le tout donne un tableau assez grand, puisqu’il mesure 55cm x 45cm et lourd à cause des épaisseurs !

Vous vous rappelez ? Carole aussi a encadré une estampe japonaise, tout en sobriété, le Mont Fuji par Hokusai.

Pour en savoir plus sur cet art, je vous invite à visiter le site très documenté de la  Bibliothèque Nationale de France.

Laurence

 

 

Amour, chance et pouvoir

Par défaut

Vous vous rappelez ? Il y a 540 jours (…), je vous montrais les miniatures ramenées d’un merveilleux voyage au Rajasthan (Namasté).

Cette première miniature met en scène 3 animaux symboliques de l’art indien : le Cheval, symbolisant le pouvoir, monté par un fier Maharaja, l’Eléphant (la chance) avec, en arrière-plan, le Palais des Vents de Jaipur, et le Dromadaire (l’amour) emmenant d’un pas rapide un couple vers leur petit nid d’amour que l’on aperçoit derrière les dunes de sable .

Détail

Pour ne pas abîmer cette peinture sur soie, je l’ai tendue sur une cartonnette reposant elle-même sur une autre cartonnette dont le bord est cerné d’un ruban doré, le tout appliqué sur fond blanc. Pour donner un peu de mouvement, j’ai inséré un papier filigrane jaune indien en simulant un tapis de selle. J’ai craqué tout de suite pour ce papier à l’aspect tissu car il se marie parfaitement bien avec le doré que l’on retrouve dans la peinture.
Je l’ai également bordé de ruban pour une plus jolie finition. La caisse est en carton que j’ai simplement aquarellé (j’ai eu de la chance en faisant mes mélanges de bleu et de noir au pifomètre de tomber sur la bonne nuance !).

Pour apporter un peu de modernité, j’ai choisi une large baguette de l’Eclat de Verre du Chesnay, argentée avec des reflets bleutés et suivi les conseils prodigués par l’équipe en optant pour un verre optique invisible (on a vraiment l’impression qu’il n’y a pas de vitre et cela permet de bien voir tous les détails de la peinture aux traits délicats).

Ah la la ! (soupir), ça me donne bien envie de retourner en Inde faire un petit tour en dromadaire… pas vous ?

Laurence

Nos créations sont uniques ! Merci de ne pas les copier svp !

Bas les masques !

Par défaut

Savez-vous que le Carnaval de Venise a plus de mille ans ? en 1094, les Vénitiens portaient déjà le masque. Moment de fête, moment de fusion entre les nobles et le peuple de Venise, le carnaval de Venise avait aussi une importance sociale. Tout un chacun avait ainsi la possibilité de sortir caché, du plus riche au plus pauvre et on imagine aussi de quelle manière cela servait les intrigues amoureuses…

En cette fin de Carnaval,  j’ai envie de partager un souvenir de voyage à Venise avec cette reproduction d’aquarelle. Un encadrement bien sobre sur un document déjà coloré ; j’ai choisi de jouer avec les couleurs de biseaux, sous-carte et sous-baguette sur un biseau fantaisie et un passe-partout blanc 😉

Vous pouvez d’ailleurs retrouver d’autres cadres sur ce thème du Carnaval sur le site d’ADC-cARTonCadre

 

carnaval-venise

by Carole / Elles-en-Cadres

 

 

Africa4mains

Par défaut

J’éprouve une tendresse toute particulière pour cet encadrement réalisé à 4 mains avec ma nièce Anne et, lorsque j’ai revu ce tableau à Noël, j’ai joué au paparazzi pour vous le montrer et surtout, pour en faire la surprise à Anne en le mettant à l’honneur 

Laurence / Elles-en-Cadres

Les puristes de l’épuré diront qu’ il y a pas mal d’éléments ajoutés, mais ils ne nuisent en rien au visuel et l’accompagnent au contraire en racontant une histoire : des bâtonnets, un ruban ajouré naturel et une perle faisant office de bouclier au personnage du milieu accompagnent une longue marche.

Un beau papier bleu à fibres habille le PP souligné d’un biseau jaune et de sous-cartes coupées bleues, le tout reposant sur un fond ébène.

Une jolie baguette ethnique dénichée à l’ Eclat de Verre et voilà terminé notre tableau Africa4mains !

 

En mouvement

Par défaut
by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Aujourd’hui, je vous emmène en Afrique, grâce à cette aquarelle d’Irina, artiste que j’apprécie particulièrement (l’année dernière, je vous avais présenté Trois z’éléphants pour une zélée fan  et Silhouette africaine… Vous reconnaissez la patte de l’artiste ?)

Pour cette nouvelle aquarelle, j’ai flashé sur 2 beaux papiers indiens de la gamme Shiyogami de l’Eclat de Verre, subtil jeu de cercles dorés sur fond fushia ou turquoise (que j’ai utilisé recto verso pour le turquoise, complété par un Canson et par un papier doré).

Comme cela faisait longtemps que je ne m’étais pas fait un petit délire genre « prise de tête », j’ai voulu rattraper le retard en accentuant le mouvement de marche de la belle dame via un encadrement à niveaux en montant des cales de hauteurs différentes (quand j’ai essayé d’expliquer mon projet à mes copines, elles m’ont regardée bizarrement…). Voici  2 photos vous montrant la structure pour vous aider à comprendre..

Irina1

Irina2Nouveau détour par la boutique d’Eclat de Verre du Chesnay pour y dénicher cette jolie baguette toute simple à reflets dorés et zou ! Repos des méninges bien mérité !

Mission accomplie ! c’était une vraie prise de tête !!!
.
Laurence d’ Elles-en-Cadres