Comme nous vous l’annoncions récemment, nous inaugurons une nouvelle rubrique
« Passion’Elles » dans laquelle nous vous présentons notre coup de du moment.

Et, pour cette grande première, nous avons tout naturellement souhaiter interviewer Caroline, notre « maître » qui nous a refilé le virus de l’encadrement  il y a… quelques années de cela et que Sarah a croqué avec tout son talent (et son crayon noir). Alors attention ! MOTEUR ! On lance l’enregistrement et le diaporama de quelques unes de ses œuvres !

Illustration de Sarah Ferrer / Elles-en-Cadres

EEC : Caroline, comment et quand as-tu attrapé le virus de l’encadrement ?
CARO : Waouh ! (rire) Tout a débuté quand je faisais du point de croix et que j’ai voulu les faire encadrer. Mais, compte tenu du coût, je me suis dit que ce serait bien de les encadrer moi-même et c’est comme ça que j’ai commencé l’encadrement il y a maintenant 14 ans.

EEC : Quel est ton secret pour rester zen quand une technique te résiste ?
CARO : Aucune technique ne me résiste ! Non, je plaisante ! Ça, c’est une bonne question… Rester zen… Ça m’arrive de balancer mes cadres !!! Non, c’est pas vrai ! Faire et refaire, voilà, c’est ça :  faire et refaire. C’est l’apprentissage CAP. Jusqu’à y arriver, quitte à laisser mon ouvrage de côté pendant un petit moment.

EEC : Tu es particulièrement exigeante envers toi-même et envers tes élèves. D’où te vient cette précision ? Avoue… as-tu un réglet greffé dans l’œil ?
CARO (rire… nous avons découvert son secret !) Non… (re-rire !) enfin oui, dans la main ! C’est vrai que je suis exigeante avec moi-même et que je le suis d’autant plus avec l’ensemble de mes élèves. Cette exigence m’est venue avec la formation CAP où il fallait répondre aux exigences au millimètre près et cela a été une sacrée bonne école. C’est ce que j’ai essayé de vous transmettre tout au long de ces années.

EEC : Caro, tu as un petit chien tout blanc appelé « Epson », marque dévolue à la couleur… Cette opposition blanc-couleur transparaît-elle également dans tes réalisations ?
CARO : Ah, c’est drôle comme remarque ! J’aime les encadrements très sobres.  Je suis d’ailleurs une inconditionnelle de lavis : les couleurs de l’aquarelle animent des vergés très clairs, parfois blancs… comme Epson… quand il ne se roule pas dans la boue ! Le lavis est une technique très exigeante. Elle me correspond bien !

Elle a du chien not’Caro ! … vous ne trouvez pas ? 😉

 

Carole & Laurence
cropped-nouvelle-image-11.png

Un commentaire ? Ca nous fait toujours plaisir !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s