Archives de Tag: encadrement d’art

Neige de nuit à Kambara

Par défaut

Aujourd’hui, pour être raccord avec la météo, je vous montre l’un de mes tout premiers encadrements, une jolie estampe « Neige de nuit à Kambara » de Andô Hiroshige (1797-1858), fondateur, avec Hokusai, d’un genre nouveau : l’estampe de paysage.

Nos créations sont uniques, merci de ne pas les copier svp !!!

Il y a pas mal d’épaisseurs et de niveaux… du coup, pas facile de vous expliquer mes petits délires du moment, alors je vous mets des gros plans des différentes strates ainsi que la photo du dos, que j’ai habillé de papier journal (j’espère que c’est bien du japonais !!!). L’estampe repose sur un petit coussinet de ouate pour lui donner du volume.

Impossible de trouver une baguette… Résultat, j’en ai acheté une brute à l’Eclat de Verre, que j’ai recouverte de papier japonisant, en harmonie avec celui encadrant l’estampe. Le tout donne un tableau assez grand, puisqu’il mesure 55cm x 45cm et lourd à cause des épaisseurs !

Vous vous rappelez ? Carole aussi a encadré une estampe japonaise, tout en sobriété, le Mont Fuji par Hokusai.

Pour en savoir plus sur cet art, je vous invite à visiter le site très documenté de la  Bibliothèque Nationale de France.

Laurence

 

 

Publicités

Ca s’passe en Mai… et ça nous plaît !

Par défaut

;
Oyé Oyé ! En ce joli mois de Mai, les P’tites Nanas ont le plaisir de vous présenter 2 expos ANLSAP* !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
;

Du 4 au 18 mai, L’Eclat de Verre de Port-Marly (78) accueille l’expo des élèves de Sonia Terrier, professeure d’encadrement à Evreux.

Un très bel article leur est consacré sur le blog de l’Eclat de Verre

EDV – 24 rue de Paris – 78560 Le Port-Marly
Du mardi au samedi, de 9h30 à 18h30 (19h le samedi)

Aveu : on est un peu jalouses car elles arrivent à dénicher des affiches fabuleuses des couvertures du célèbre magazine The New Yorker et elles en font de superbes encadrements. Nous avions visité leur expo 2015 sur le thème  « The Parisianer », et c’était génial de créativité et de graphisme, tout en sobriété néanmoins… Du grand art !

;

;

 

Une promesse de couleurs en ce début de mois frisquet :

Nos potes-peintres d’à côté (dont notre prochain Coup de ) présentent leurs peintures et pastels à la Maison Félix du 6 au 14 mai.

MAISON FELIX
16 rue Mazière
78180 Montigny le Bretonneux
C’est tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 18h
Vernissage le vendredi 5 mai à 18h30

.

.

*ANLSAP : à ne louper sous aucun prétexte !… On vous aura prévenu(e)s !

Notre invitée du jour… Anne Harnois !

Par défaut

Aujourd’hui, le coup de des P’tites Nanas est l’une de leurs Cops’ (roulement de tambour…) : Anne Harnois.
Anne nous a bluffées ces dernières années par des créations très personnelles et féminines. Elle ose se lâcher. Elle assure en qualité et.. en quantité (on la soupçonne d’ailleurs d’avoir déménagé pour pouvoir stocker toutes ses créations). On l’adore ! et pas seulement parce qu’elle organise régulièrement des dîners-filles animés chez elle, promis !

===========================================

Autoportrait express d’une passionnée :

« J’ai 55 ans et je pratique l’encadrement depuis bientôt 10 ans avec la sensation que cela fait partie de moi ! L’encadrement, c’est de l’art, mais c’est aussi raconter une histoire à partir  d’un document ou d’un objet.

J’aime aussi découvrir toutes sortes de petits travaux manuels créatifs (bijoux, point de croix, origami …)

Mon atelier, c’est sur un meuble qui a une histoire, sur le bureau de mon grand-père, un grand et beau secrétaire en marqueterie, à la fois solide et délicat qui m’accompagne dans toutes les réalisations de mes encadrements ».

.

============================================

EEC : Anne, peux-tu nous faire 4 confidences ?promis, on ne répétera pas !

  • Je ne pourrais plus me passer de mes copines d’encadrement ! (EEC : c’est réciproque !)
  • Je suis la reine des photos de groupe avec retardateur… Crises de fous rires assurés ! (EEC : là, les P’tites Nanas peuvent en témoigner !)
  • J’ai toujours été nulle en calcul, alors parfois, bonjour les dégâts… (EEC : c’est vraiiii !!!)
  • Je rêve d’une nouvelle belle expo d’Elles-En-Cadres and Cops’ avec la queue pour rentrer !!! (EEC : on y réfléchit… mais chut !)

EEC : Quelles sont tes illustratrices préférées ?
J’aime beaucoup la délicatesse des aquarelles de Chantal Dubois-Perrier. C’est une artiste d’une très grande gentillesse et très à l’écoute. Je me suis un peu tiré les cheveux pour encadrer un trio de flacons de parfum avec l’insertion de 2 miniatures…
J’aime aussi le p’tit grain d’originalité, sans cesse surprenant, des œuvres de Marie-Claire Ramat dont les P’tites Nanas ont parlé récemment.

EEC : Es-tu plutôt poster ou miniature ?
Plutôt miniature ! Je trouve qu’on crée plus facilement avec du petit format que du grand, et puis c’est moins casse-pied à encadrer !

EEC : Quel est ton encadrement le plus fou ?
Ma mère avait un très beau bijou auquel elle tenait mais qu’elle ne pouvait plus porter ; je l’ai donc encadré sur un fond d’écrin de tissu soyeux !
Et le prochain sera une fiole de parfum sculptée, pas simple mais j’ai ma p’tite idée !

EEC : Es-tu « biseau à main levée » ou « c’est dommage de ne pas se servir des outils existants » ?
Ma main ayant perdu de sa force, il m’arrive de ne pas faire mes biseaux à 45° à main levée grâce à la règle prêtée par Isa ! Merci Isa !

EEC : Thé ou café ?
Habituellement, je suis thé. Les seuls cafés que je prends sont ceux que je partage avec les girls de l’encadrement, c’est cool !

EEC : Un coup de cœur pour un blog ? :
Je rêve de maitriser le cartonnage pour pouvoir utiliser les km de chutes de cartons ! J’ai flashé sur les réalisations de Sandra Hosseini.

EEC :  Des cadres à nous raconter Anne ?
« The » cadre, c’est celui qui te prend la tête pendant des jours, où tu te dis : « Mes copines vont me donner un conseil ». Où quand tu l’amènes à l’atelier, toutes tes copines mettent leur grain de sel et où, au final, tu sais encore moins où tu en es !!!

 EEC :  Allez, on ne vous fait pas languir davantage et vous laissons découvrir les encadrements d’Anne dans la galerie. Merci Anne, reste telle que tu es !

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Les créations de notre invitée sont uniques… Merci de ne pas les copier svp !

Pour Anne : ma Douce

Par défaut

Aujourd’hui, je voudrais mettre à l’honneur ma nièce Anne qui est chère à mon et qui m’a confié l’encadrement de la photo de sa Douce lorsqu’elle était encore toute toute petite (ça ne fait pas si longtemps, mais elle grandit tellement vite !).

Pour cette jolie princesse, je me suis inspirée du biseau Duchesse en le soulignant d’un ruban à paillettes.  J’ai eu un mal fou à trouver le papier noir recouvrant le PP et c’est finalement à l’Eclat de Verre de Levallois Perret que le déclic s’est fait après que le vendeur, touché par ma détresse, soit allé le chercher au fin fond du sous-sol de la boutique (en fait, il s’agit d’un papier toilé). Je me suis servie du papier Shiyogami noir et blanc (et oui, encore cette série que j’adore) comme d’un treillage et mis du doré pour apporter un peu de lumière. La photo est cernée d’un papier blanc légèrement pailleté.

by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Les avis étaient partagés au sein de l’atelier d’encadrement : fallait-il ou non peindre la baguette en argenté, pour rappeler le bois du fauteuil ? J’ai choisi de la conserver en l’état car j’avais peur que l’argent amène un aspect « froid » à l’encadrement et puis je trouve qu’elle met bien en valeur la jolie peau dorée…

Je t’aime Anne, tu es une maman extraordinaire.

 

En mouvement

Par défaut
by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Aujourd’hui, je vous emmène en Afrique, grâce à cette aquarelle d’Irina, artiste que j’apprécie particulièrement (l’année dernière, je vous avais présenté Trois z’éléphants pour une zélée fan  et Silhouette africaine… Vous reconnaissez la patte de l’artiste ?)

Pour cette nouvelle aquarelle, j’ai flashé sur 2 beaux papiers indiens de la gamme Shiyogami de l’Eclat de Verre, subtil jeu de cercles dorés sur fond fushia ou turquoise (que j’ai utilisé recto verso pour le turquoise, complété par un Canson et par un papier doré).

Comme cela faisait longtemps que je ne m’étais pas fait un petit délire genre « prise de tête », j’ai voulu rattraper le retard en accentuant le mouvement de marche de la belle dame via un encadrement à niveaux en montant des cales de hauteurs différentes (quand j’ai essayé d’expliquer mon projet à mes copines, elles m’ont regardée bizarrement…). Voici  2 photos vous montrant la structure pour vous aider à comprendre..

Irina1

Irina2Nouveau détour par la boutique d’Eclat de Verre du Chesnay pour y dénicher cette jolie baguette toute simple à reflets dorés et zou ! Repos des méninges bien mérité !

Mission accomplie ! c’était une vraie prise de tête !!!
.
Laurence d’ Elles-en-Cadres

Léa

Image
encadrement

by Carole / Elles-en-cadres

 

Je ne vais pas vous parler de ma fille, mais de la Léa d’Elisabeth Loesch qui m’a inspiré cette technique de l’éventail : un gros travail d’arithmétique en amont… un vrai casse-tête, il faut bien le dire, d’autant que j’ai détourné l’éventail de base pour suivre les motifs de la robe.

Cette artiste peintre crée des panneaux décoratifs bois, des bols, des plats, des bijoux en utilisant la technique du papier collé. Elle se sert de papiers anciens datant du 16ème au 18ème siècle, car il s’agit de papiers chiffons contrairement aux papiers plus récents qui sont à base de végétaux et qui tiennent moins bien dans le temps. Les vieux livres abîmés retrouvent ainsi une deuxième vie !

 

 

by Carole / Elles-en-Cadres

J’ai aussi encadré une autre carte de la même artiste, simplement avec des biseaux droits, biseaux 45° et sous-carte, le tout fermé par une double baguette bordeaux et noire.

Les p’tites cuillères

Par défaut
by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Pour mettre en valeur cette jolie femme africaine de l’artiste Jacques Leconte, j’ai choisi la technique dite de Marievé, du nom de sa créatrice, Marievé Poly : un même papier recouvre plusieurs cartonnettes de dimensions décroissantes collées l’une sur l’autre.

Pas si facile qu’il n’en a l’air car il faut que les angles coïncident et que le relief soit bien marqué… Mais le plus dur a été de dénicher les 2 petites cuillères en bois installées de part et d’autre du personnage (et oui, une envie comme ça !)

Le PP du dessous est recouvert de lamali, marron et vert, et d’une bande de papier avec incrustation de copeaux de bois. La large baguette a été chinée en brocante.

Ce tableau a naturellement trouvé sa place… dans ma cuisine !

 

Nos créations sont des œuvres uniques…
Merci de ne pas les copier svp !