Archives de Catégorie: Oeuvres d’art

Ca s’passe en Mai… et ça nous plaît !

Par défaut

;
Oyé Oyé ! En ce joli mois de Mai, les P’tites Nanas ont le plaisir de vous présenter 2 expos ANLSAP* !

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
;

Du 4 au 18 mai, L’Eclat de Verre de Port-Marly (78) accueille l’expo des élèves de Sonia Terrier, professeure d’encadrement à Evreux.

Un très bel article leur est consacré sur le blog de l’Eclat de Verre

EDV – 24 rue de Paris – 78560 Le Port-Marly
Du mardi au samedi, de 9h30 à 18h30 (19h le samedi)

Aveu : on est un peu jalouses car elles arrivent à dénicher des affiches fabuleuses des couvertures du célèbre magazine The New Yorker et elles en font de superbes encadrements. Nous avions visité leur expo 2015 sur le thème  « The Parisianer », et c’était génial de créativité et de graphisme, tout en sobriété néanmoins… Du grand art !

;

;

 

Une promesse de couleurs en ce début de mois frisquet :

Nos potes-peintres d’à côté (dont notre prochain Coup de ) présentent leurs peintures et pastels à la Maison Félix du 6 au 14 mai.

MAISON FELIX
16 rue Mazière
78180 Montigny le Bretonneux
C’est tous les jours, sauf le mardi, de 14h à 18h
Vernissage le vendredi 5 mai à 18h30

.

.

*ANLSAP : à ne louper sous aucun prétexte !… On vous aura prévenu(e)s !

Publicités

Plis sur plis… origami !

Par défaut

Ce week-end, j’ai fait une bien belle découverte au Musée de la Toile de Jouy à Jouy-en-Josas (78)… Des élèves de la MANAA (Mise à Niveau en Arts Appliqués) du Lycée Camille Claudel de Vauréal (95) ont travaillé, depuis 2 ans, en collaboration avec l’école de Mode UEDA d’Osaka au Japon, sur fond d’origami et de toile de Jouy. Le résultat est assez bluffant… et j’y suis particulièrement sensible car ma fille y a participé

Suivez le guide, la p’tite Nana Carole vous emmène… et c’est jusqu’au 8 mai !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

La pêche miraculeuse

Par défaut

Lorsque mon amie Marie m’a confié l’encadrement de ce magnifique émail de l’Abbaye Saint Martin de Ligugé, j’avoue que l’inspiration ne m’est pas venue immédiatement… Cadeau de son grand-père pour son petit garçon, il fallait une création intemporelle : ni trop enfantine (le thème ne s’y prête pas), ni trop austère car destiné à un jeune enfant. Après moult réflexions, documentation, visites d’églises et abbayes, j’ai eu l’idée de le traiter tel un vitrail puisqu’il s’agit de la reproduction d’un vitrail de la Cathédrale de Coutances illustrant une scène biblique, « La Pêche Miraculeuse ».

Le projet était un peu ambitieux et plusieurs essais ont été nécessaires pour obtenir une régularité dans les pierres formant la double voute.  La solution a été de composer chaque pierre de 3 morceaux de cartonnette espacés d’1mm permettant un pliage net aux arrêtes. Je les ai recouvertes et rembordées de papier Lamali clair.

J’ai assemblé les « pierres » ainsi obtenues sur du carton-mousse d’1cm recouvert au préalable de papier marron simulant les joints. Ensuite, il m’a fallu faire coïncider les pièces du 2me niveau avec celles du 1er. Pas évident pour le haut de la voute dont les pierres sont trapézoïdales !

L’émail est venu se nicher sur une feuille de papier mûrier bleu ciel doublé (le papier mûrier est un papier transparent artisanal avec incrustation de fibres de soie). Il constitue véritablement le prolongement du ciel figurant sur la plaque d’émail et est très lumineux.

Le PP du dessus, recouvert d’un papier aspect blue jean repose sur une cale avec une cartonnette dépassant bleu marine venant encadrer la fenêtre. Ce papier vient apporter la touche d’jeun.

La double baguette dénichée à l’Eclat de Verre a été repeinte par Marie pour mieux s’harmoniser à la déco de la chambre et se coordonner au mieux avec la plaque.

J’avoue avoir eu quelques inquiétudes au moment où j’ai remis l’encadrement, même si l’idée de départ, les couleurs, avaient été validées par Marie. Son grand-père -qui avait offert cet émail à son arrière-petit-fils donc-, a été « bluffé par la mise en valeur que l’encadrement avait apporté« … Ouf ! 🙂

Si vous êtes curieux et souhaitez en savoir plus sur l’art de l’émaillerie, vous trouverez des explications très intéressantes sur le site de l’Abbaye de Ligugé. Bonne visite !

 

 

 

 

T’as de beaux yeux, tu sais !

Par défaut

Voici un pastel réalisé par l’une de mes connaissances, Michel G., qui s’est lancé dans la peinture depuis seulement 2 ans et qui se débrouille plutôt pas mal, je trouve !

La difficulté avec ce type de document est de ne pas dénaturer l’œuvre originale avec un encadrement trop lourd.  J’ai donc choisi de rester sobre et d’encadrer ce magnifique regard d’un biseau 45° de couleur marron, d’un passe-partout gris bleu rappelant les plis du foulard et de deux filets en creux argentés dans les angles suivant la forme visible du visage. Une baguette en argent vieilli ferme le tout.

 

by Carole /Elles-en-Cadres

by Carole /Elles-en-Cadres

A comme… LoVE !!!

Par défaut

Hauts les Cœurs, c’est la St-Valentin aujourd’hui, la fête aux namoureux, et les P’tites Nanas ont du LOVE plein les mirettes !!!

by Laurence / Elles-en-Cadres

by Laurence / Elles-en-Cadres

Pour la célèbre sculpture LOVE de l’artiste de pop-art Robert Indiana, exposée à Philadelphie et photographiée ici par Aurélien Terrible (dont Carole vous présentait récemment Yes we are open), j’ai choisi un encadrement dynamique : des petits carreaux de mosaïque blancs, gris, noirs, translucides et à paillettes argentées viennent rappeler les immeubles aux multiples fenêtres. L’ensemble repose sur une cartonnette peinte en vermillon, bien flashy.
Un calque aérien, dont les bords relevés viennent heurter la baguette argentée, apporte de la transparence et du mouvement.
Le fond et les cales sont recouverts de papier blanc chromalux à l’aspect brillant pour un rendu photo. Une deuxième baguette vernis noire vient souligner l’ensemble.
Cette sculpture est présente dans plusieurs grandes villes à travers le monde, pour rappeler aux passants que l’amour peut surgir à tout moment au coin de la rue (en tout cas, c’est comme ça que les P’tites Nanas l’interprètent !)… LOVE is all we need !

=================================================

Cupidon_Elles-en-Cadres

Illustration Sarah / Elles-en-Cadres

Nouvelle de dernière minute !!! Nos amies du webmagazine ADC cARTonCadre offrent à ses lecteurs un bouquet de ♥ , thème choisi pour fêter la St-Valentin. Et devinez quoi !???!! Plusieurs de nos cadres ont été sélectionnés parmi une multitude de jolies créations. Et bien, on n’est pas peu fières !
Allez vite les découvrir en cliquant ici.
Laurence et Carole

… et n’hésitez pas à nous laisser tout plein de commentaires,
Cupidon est venu nous aider à vous répondre aujourd’hui ♥

Virée en Thailande

Par défaut

Voici 4 soieries en provenance de Thailande que j’ai encadrées pour ma collègue Martine. Chaque paire étant destinée à des personnes différentes, j’ai joué d’une part sur l’or et l’argent avec un passe-partout doré sur un filet vert et un biseau argenté, et d’autre part sur le rouge et l’argent avec des passe-partout interrompus sur un biseau 45° bleu pour l’une et un biseau droit doré pour l’autre.

Quant aux baguettes, j’en ai trouvé une magnifique dans les tons rouge, patinée, se fondant très bien avec le côté argenté de la broderie ; pour la 2ème série, j’ai opté pour une baguette discrètement argentée et une sous-baguette dorée pour rester dans l’esprit or/argent de la création.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Week-end cultur’Elles

Par défaut

Rien de tel que quelques jours de vacances pour se cultiver et s’ouvrir à l’art ! Pendant que Laurence arpentait les allées du Salon Art Manet de Montigny-le-Bretonneux (78), Carole découvrait la Villa Cavrois à Croix (59) dont elle vous raconte l’émouvante épopée.

Cette demeure familiale, réalisée entre 1929 et 1932 par l’avant-gardiste architecte Robert Mallet-Stevens, à la demande de Paul Cavrois, un riche industriel de Roubaix, est pensée comme une véritable oeuvre d’art et constitue un cas exemplaire de construction homogène entre architecture, décor et mobilier. Air, lumière, travail, sports, hygiène, confort, économie en sont les principes fondamentaux.

La villa est occupée par les Allemands entre 1940 et 1944 et subit de nombreux dommages. Elle sera habitée par la famille jusqu’en 1985. Vendue alors à une société immobilière qui souhaite lotir le parc, la villa est abandonnée aux pilleurs et squatteurs, malgré son classement au titre des monuments historiques en 1990.

L’état achète la propriété en 2001 et entreprend un vaste chantier de restauration visant à retrouver l’état d’origine de la villa lors de son inauguration en 1932. Les éclairages, les meubles, les étagères, les banquettes sont restitués dans leurs matériaux d’origine, alors que les parquets, les huisseries, les marbres sont restaurés.

Modernité et luxe sont époustouflants pour l’époque !

Des technologies très avant-gardistes : chauffage central, éclairage, ventilation, ascenseur, téléphone et TSF dans chaque pièce ! des pièces de réception, des espaces pour les parents, d’autres pour les enfants, des zones de détente et de sport (une piscine extérieure, chauffée, avec 2 plongeoirs), des terrasses : tout un art de vivre !

La Villa Cavrois a enfin retrouvé sa splendeur d’antan et ré-ouvert ses portes cet été battant tous les records de fréquentation ! si vous passez dans le coin, n’hésitez pas, ça vaut le détour !

Ce diaporama nécessite JavaScript.